0

Bonjour,

un tertiaire à vocation d’enseignement sportif comporte 6 CTA double flux et 2 extracteurs simple flux.

L’objectif de classe d’étanchéité à l’air est le même pour tous ces systèmes. Je considère donc que tous ces systèmes forment un ensemble.

Si j’applique l’échantillonnage de l’annexe B :

6 CTA = 12 ventilateurs + 2 extracteurs = 14 réseaux

Donc après application des règles de calcul, les mesures doivent porter sur 9 réseaux.

Or sur ces 6 CTA, 3 d’entre elles réalisent le renouvellement d’air de 3 salles de sport dans ce même bâtiment. Le soufflage est réalisée par gaines perforées en textile (type spiragaine) en partie haute sur 30 mètres et la reprise est réalisée par une grille directement posée en mur. Ce principe est réalisé pour les 3 salles de sport.

Les 3 CTA sont implantées dans des locaux techniques directement à proximité des salles de sport qu’elles desservent, à tel point que la longueur des réseaux en gaines rectangulaires est très faible dans ces locaux (soufflage, reprise, air neuf et rejet). Et de ce fait, les mesures d’étanchéité à l’air de ces réseaux ne sont pas possibles car elles ne respecteraient pas les critères du FD E 51-767.

Si j’exclue la possibilité de réaliser des mesures sur ces 3 CTA et que je réalise une mesure sur les 3 autres CTA restantes (salles de formation) et les 2 extracteurs simple flux, le nombre total des réseaux mesurés seraient de 8 et non 9 comme demandé par l’annexe B.

Je souhaite avoir votre point de vue sur ce raisonnement. Pensez-vous que c’est “écart” est justifiable ?

Merci d’avance.

Changed status to publish